Sommaire

Le complément d'allocation permet aux personnes handicapées qui ont fait le choix de vivre dans un logement indépendant, de faire face à des dépenses supplémentaires, du fait des aménagements que cela implique.

Fin du dispositif

Depuis le 1er juillet 2005, le complément d'allocation aux adultes handicapés est remplacé par la majoration pour la vie autonome.

Cependant, à titre transitoire, les personnes qui bénéficiaient du complément AAH avant cette date continuent à le percevoir jusqu'au réexamen de leurs droits à l'occasion du prochain renouvellement d'AAH, ou, si elles remplissent les conditions d'octroi de la garantie de ressources pour les personnes handicapées ou de la majoration pour la vie autonome, jusqu'à la date à laquelle elles bénéficient de ces avantages.

Bénéficiaires

Peuvent continuer à bénéficier du complément AAH les personnes qui, jusqu'au 1er juillet 2005 :

  • présentaient un taux d'incapacité d'au moins 80 %,

  • bénéficiaient de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) à taux plein ou en complément d'un avantage vieillesse ou invalidité ou d'une rente d'accident de travail,

  • bénéficiaient d'une aide personnelle au logement (allocation de logement familiale ou sociale, aide personnalisée au logement) ou d'un droit reconnu à cette prestation, soit comme titulaire, soit du fait d'un conjoint ou concubin allocataire,

  • et disposaient d'un logement indépendant.

Montant

Son montant est de 100,50 €.

Il est exonéré de contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

Il n'est pas pris en compte pour le calcul de l'impôt sur le revenu.

Versement

Le complément est versé en même temps que l'AAH.

Les couples bénéficient de ce complément, chacun à titre personnel.

Mis à jour le 1 septembre 2012 par direction de l'information légale et administrative (premier ministre) Informations fournies sans garantie d'exactitude par le portail service-public.fr