Oui, il est possible de cumuler l'allocation aux adultes handicapés (AAH) avec sa rémunération sous certaines conditions.En effet, les revenus de cette activité seront prises en compte pour déterminer les droits à l'AAH. Cependant, quand un allocataire débute ou reprend une activité professionnelle, des conditions spécifiques à sa situation sont prises en compte dans le calcul du montant de son AAH, à la condition qu'il l'ait perçu avant de prendre ou de reprendre cette activité.

Prise ou reprise d'une activité professionnelle en milieu ordinaire

Le bénéficiaire doit avoir bénéficier de l'AAH avant de prendre ou de reprendre une activité salariée.

Pour la détermination de ces prochains droits à l'AAH, ces nouveaux revenus devront être pris en considération.

Cependant, les revenus des 6 premiers mois de son activité ne seront pas pris en compte dans le calcul de ses droits à l'AAH.

Après cette période, ses revenus d'activité seront pris en compte dans le calcul de son AAH, mais il bénéficiera d'un abattement sur ceux-ci.

Cet abattement est égal à :

  • 80% pour la tranche de revenus inférieure ou égale, en moyenne mensuelle, à 30% du Smic mensuel (sur une base de 151,67 heures),

  • et à 40% pour la tranche de revenus supérieure.

Intégration d'un établissement ou service d'aide par le travail (ÉSAT)

L'allocataire qui intègre un Ésat aura son allocation suspendue. Sa situation sera réexaminée.

Revenus pris en compte dans le calcul de l'AAH

Pour déterminer ses nouveaux droits à l'AAH, les revenus d'activité pris en compte dépendent du temps de présence dans l'Ésat.

  • De son admission jusqu'à ce qu'il a passé une année civile complète à l'Ésat , les revenus de l'allocataire correspondent au montant de l'aide au poste.

  • Après qu'il ait passé une année civile complète dans l'Ésat, ses revenus correspondront à la rémunération garantie perçue par l'allocataire.

Abattement applicable aux revenus d'activité

Dans les situations décrites ci-dessus, le calcul de l'allocation affecte un abattement à ces revenus de :

  • 3,5 % lorsque la part de la rémunération garantie est supérieure à 5 % et inférieure à 10 % du Smic,

  • 4 % lorsque la part de la rémunération garantie est supérieure ou égale à 10 % et inférieure à 15 % du Smic,

  • 4,5 % lorsque la part de la rémunération garantie est supérieure ou égale à 15 % et inférieure à 20 % du Smic,

  • 5 % lorsque la part de la rémunération garantie est supérieure ou égale à 20 % et inférieure ou égale à 50 % du Smic.

complement

Montant du Smic - 01 janvier 2014

Smic

Montant

Formule de calcul

Smic horaire brut

9,53 €

Smic mensuel brut

1 445,38 €

Smic horaire x 35 x (52/12)

Smic annuel brut

17 344,60 €

Smic horaire x 35 x 52

Aide au poste - 01 août 2013

Le montant de l'aide au poste est égal à 80 % du Smic brut correspondant à la durée collective du travail applicable ou à la durée du travail inscrite au contrat en cas de travail à temps partiel, dans la limite de la durée légale du travail.

L'aide est versée mensuellement.

Mis à jour le 31 juillet 2013 par direction de l'information légale et administrative (premier ministre) Informations fournies sans garantie d'exactitude par le portail service-public.fr