Sommaire

Le mineur est autorisé à participer aux lotos, loteries et tombolas traditionnels (dans le cadre associatif ou dans le cadre de fêtes foraines locales).

Mais un mineur ne peut miser aucun argent dans d'autres situations telles que :

  • paris hippiques ou sportifs,

  • jeux de loterie commerciale (tirage, grattage, etc.),

  • jeux de casino,

  • jeux de cercle ou apparentés (poker, etc.).

L'interdiction s'applique aux jeux dans des endroits physiques comme aux jeux sur internet.

Elle est valable même :

  • si le mineur est émancipé,

  • ou si le mineur est accompagné d'un adulte responsable,

  • ou si le mineur ne joue pas son propre argent, mais joue pour le compte d'une personne majeure.

À savoir : à moins d'avoir été induit en erreur sur l'âge réel d'un mineur, toute personne (entourage, commerçant, casino, site internet, etc.) le mettant en situation de jouer de l'argent peut faire l'objet de sanctions pénales.

Mis à jour le 23 avril 2014 par direction de l'information légale et administrative (premier ministre) Informations fournies sans garantie d'exactitude par le portail service-public.fr